Canal B - Radio curieuse
Ecoutez Canal B
Evènement

Avoir 15 ans en Bretagne

Une série documentaire produite par les radios associatives de la CORLAB et le Festival Longueur d'Ondes.


Quels visages revêt le travail du sexe à Rennes ?


Voix au chapitre

Gymnastique sonore
Gymnastique sonore

Gymnastique sonore, le rendez vous de la création radiophonique libre et surprenante.


Documentaires, fictions, reportages, expérimentations et autres curiosités auditives s'installent chaque samedi à 13h sur Canal B.

 


Restons debout !
23-04-2016

>> Ce mois-ci,l'équipe de COMPTOIR DU DOC a choisi de sélectionner des
documentaires sonores,en résonance avec l'actualité politique et les luttes sociales de
ce printemps 2016.



La gronde monte peu à peu dans la rue, partout en France. Le refus en masse du projet de Loi "El Khomri", a vu l'émergence d'un niveau mouvement citoyen. Une nouvelle forme de lutte s'est développée et organisée au travers du pays : une lutte dont le mot d'ordre est : RESTONS DEBOUT !

Pour cette 4ème gymnastique sonore, COMPTOIR DU DOC reste debout !
et s'interroge, au travers de différents mouvements sociaux enregistrés ou filmés ça et là
dans l'Histoire :
-Quelle est la place du documentariste dans la lutte?
-Comment y prend-il part ?
-Où se situe son engagement ?
-Et surtout, comment parvient-il à raconter le monde, ànous proposer un regard,
qui diffère de celui proposépar les actualités journalistiques ?…
Nous avons choisi des documentaires sonores qui content l'histoire de luttes,
cellesde citoyensrestés debout.
>> Dans ce 1er documentaire, Lydie Mushamalirva nous propose un retour sur le
mouvement CPE, 10 ans après. En 2006, Lydie manifestait contre le Contrat Première
Embauche. Deux masters plus tard, le désenchantement est brutal : Lydie et ses amis
bac+5 galèrent entre stages àrépétition et emplois aidés. Les contrats précaires sont
devenus la norme. Chômeuse, précaire, exploitée : la génération qui a vaincu le CPE a-t-elle perdu la bataille ?

Dans le second documentaire que nous allons écouter, Olivier Mignot s'interroge lui aussi sur les mouvements sociaux. Depuis vingt ans, il fait toutes les manifs avec un micro àla main. Il enregistre les défilés encadrés et les nuits d'émeutes, les colères lycéennes ou féministes. A la fois enthousiaste et désabusé, il raconte son rapport ambigu aux manifs. Ce documentaire sonore, intitulé"La révolution ne sera pas podcastée", interroge le sens de la lutte. Est-ce que ça sert encore àquelque chose ? Pourquoi le documentariste se cache-t-il derrière son micro ? Une plongée drôle et rythmée dans une mémoire intime et collective.

Le troisième et dernier documentaire que nous allons découvrir y fait écho, interrogeant lui aussi la place des cinéastes dans la lutte ouvrière.
Nous sommes en 1967. Chris Marker et Mario Marret suiventles ouvriers de Rhodiaceta, en grève àBesançon. Lors de la projection de leur film "A bientôt j'espère", ils  s'aperçoivent que les ouvriers ont l'impression d'avoir ététrahis. Les cinéastes entendent leur envie de s’exprimer davantage, et le regret de ne pas avoir su communiquer leur histoire et leur vie. Chris Marker et Mario Marret proposent alors aux ouvriers de prendre en main eux-mêmes le langage et les techniques cinématographiques, de réaliser leurs propres films, de porter àl’écran leur propre
vision du monde prolétaire. Le collectif des "Groupes Medvedkine" naît alors. Quatorze
films naitront ensuite entre 1967 et 1974.
En 2003, Frédérique Pressmann a recueilli des témoignages inédits sur cette aventure
exceptionnelle, une création sonore intitulée "Groupes Medvedkine" que nous découvrons maintenant...


comments powered by Disqus
CANAL B
Maison des Associations
6 cours des Alliés
35000 Rennes

Studio : 02 99 52 77 66 / Bureaux : 09 65 15 32 82