Canal B - Radio curieuse
Ecoutez Canal B
Evènement

Canal B propose deux missions de Service Civique à partir d’octobre 2020.


Quels visages revêt le travail du sexe à Rennes ?


Ecoutez les émissions Trans/ Bars en Trans du 5 au 7 décembre!


Avoir 15 ans en Bretagne


Voix au chapitre

L'heure curieuse
L'heure curieuse

Chaque vendredi, un magazine en alternance :
Kikeriki : environnement et écologie (1er vendredi du mois)
Retour aux sources : décryptage des médias (2ème vendredi du mois)
- Chercheurs en ville : sciences humaines et questions urbaines en partenariat avec la Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne (3ème vendredi du mois)
Les héroïnes : féminisme et égalité des sexes (4ème vendredi du mois)

 


RSS :
Horaires :
Vendredi : 13h00-14h00 (Direct)
CHERCHEURS EN VILLE #53 Jeux olympiques et figue du champion
29-05-2020
ECOUTEZ : | DOWNLOAD

#53 Chercheurs en ville : Jeux olympiques et figure du champion

 

Vendredi 29 mai, notre invité était Mickaël Attali, professeur des universités à l'Université Rennes 2, historien du sport et de l'éducation, directeur du laboratoire Violences, Innovations, Politiques, Socialisations et Sport .

 

Quinze jours durant lesquels la planète vit pour le sport. C'est la promesse des Jeux olympiques, une promesse qui ne sera pas tenue cette année en raison de la crise sanitaire mondiale. Le report de l'édition 2020 à Tokyo a d'ores et déjà été repoussée d'un an... pour le moment.

Les premiers Jeux olympiques dans leur version moderne – on rappelle qu'ils s'inspirent d'une tradition antique - ont été lancés par Pierre de Coubertin en 1896, à Athènes. Depuis, tous les deux à quatre ans, à travers le monde, les jeux ont vécu trente-et-une éditions d'été, vingt-trois d'hiver (depuis 1924). Il faudra attendre 1960 pour qu'une version paralympique s'installe dans le paysage sportif.

A travers les époques, les jeux olympiques n'ont cessé de trouver des mouvements d'opposition. Il faut dire que l'événement des événements a de quoi questionner : budgets monstres, scandales de dopage, corruption, conséquences sociales sur la ville hôte retenue, discours idéologique associé, etc.

Face au stade en délire, le sportif, lui, est élevé au rang de champion – et de championne depuis 1912. D'autant plus lorsque les jeux olympiques s'ouvrent aux sportifs professionnels à partir de 1981. Et oui ! Avant, l'événement réunissait uniquement des amateurs. Et le champion, au même titre qu'un acteur, chanteur, incarne un modèle pour le public, notamment les plus jeunes, capable de performances hors-normes qui vaudront recettes publicitaires. Champion donc, et produit. Elle est loin cette première moitié du XXè siècle où les budgets des Jeux étaient modérés. L'édition reportée à 2021 s'appuie sur un budget de 11,5 milliards d'euros ; ce sont les droits télévisés qui constituent la première source de revenus pour le comité international olympique.

Les jeux olympiques ont-ils une portée sociale, avec un report sur le niveau d'inscriptions en clubs amateurs ? Participent-ils à la construction du sport comme besoin voire comme norme sociale ? Comment a évolué la figure du champion dont les Jeux olympiques sont le meilleur podium ? Dans quelle mesure le sport peut il être perçu comme un produit du monde capitaliste ?

Des chercheurs s'intéressent à ces questions et éclairent de leur flamme (olympique) l'objet social que sont les Jeux olympiques, caché derrière le drapeau de l'universalisme. Pistes de réflexions avec l'un d'entre eux.


CHERCHEURS EN VILLE #52 Jeux vidéos...éducatifs !
17-04-2020
ECOUTEZ : | DOWNLOAD

#52 Chercheurs en ville : Jeux vidéos... éducatifs !

 

Vendredi 17 avril, notre invité était Séverine Ehrel, maître de conférences en psychologie cognitive et ergonomie à l’Université Rennes 2, membre du laboratoire de Psychologie, Cognition, Comportement, Communication, et enseignant chercheur affilié au groupement d’intérêt scientifique Marsouin.


A l''heure du confinement, décrété par le président de la République il y a maintenant un mois, le principe de continuité pédagogique amène les élèves et étudiants à continuer à aller à l'école... mais depuis chez eux : sur ordinateur, tablette, téléphone...

Si les foyers sont inégalement équipés en outils numériques, ce jeune public en est familier. Le terme de digital natives désigne les personnes nées à partir du début des années 1990. Une génération née avec le numérique, un langage d'ailleurs semblable à une langue maternelle pour elle.

D'après une étude Médiamétrie publiée début 2020, 49% des foyers français où vivent des enfants de 0 à 14 ans sont équipés d'au moins un équipement numérique. Rien que pour les smartphones, 21% des enfants disposent de leur propre terminal avec un âge moyen d'accès établi à près de 10 ans.

En parallèle, l’institution qu'est l’École a elle aussi évolué dans ce sens et accueilli les outils numériques entre ses murs. Des ordinateurs en classe au tableau numérique en passant par l'environnement de travail numérique, cet espace en ligne où retrouver documents & bulletins scolaires, et jusqu'au prêt de matériel (tablettes, ordinateurs) dans le cadre du plan numérique pour l'éducation lancé en 2015.

Des outils numériques qui font leur entrée en classe mais aussi un accompagnement pour apprendre à les utiliser en intégrant le numérique dans les programmes de l'éducation nationale. Notamment à travers l'usage croissant depuis une dizaine d'années par les enseignants de jeux vidéos éducatifs. On précise que d'après une étude de l'Association internationale pour l'évaluation du rendement scolaire parue fin 2019, seule la moitié des enseignants utilisent des outils numériques en classe ; un usage plutôt réduit donc.

Les serious games, jeux sérieux, introduits au XXè siècle d'abord dans les domaines de l'entreprise, de la publicité entre autres, peuvent prendre la forme de jeux de société, jeux de rôle... Mais aujourd'hui, la formule désigne surtout le format vidéo. Parmi ces jeux sérieux – une véritable industrie -, les jeux vidéo éducatifs qui ont eux pour point commun de ne pas juste être des jeux ; ils servent également un intérêt pédagogique.

Alors, quelle place pour le jeu vidéo éducatif à l'école face au cours dit présentiel ? Pour quelle classe d'âge ? Quel peut être l'intérêt du jeu vidéo éducatif pour l'apprenant mais aussi pour l'enseignant ? Basculerions-nous dans une tyrannie du ludique à toujours vouloir apprendre en s'amusant ? Sur la question de l'outil numérique en classe : quelles sont les dangers du multi-tasking – l'art d'être multi-taches – pour un élève/étudiant ?


CHERCHEURS EN VILLE #51 A Le vertige de l'émeute
20-03-2020
ECOUTEZ : | DOWNLOAD

#51 Chercheurs en ville : Le vertige de l'émeute

 

Vendredi 20 mars, notre invité était Romain Huët, maître de conférences en sciences de la communication à l’Université Rennes 2, chercheur au PREFICS (Plurilinguismes, Représentations, Expressions Francophones, Information, Communication, Sociolinguistique), également chercheur associé à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme. Ses recherches portent sur le rapport entre souffrances et luttes sociales.

 

2016 : mouvement contre la loi Travail... puis la même année : naissance du mouvement citoyen Nuit debout... 2017 : arrivée du projet loi travail 2, lui aussi contesté… 2018 : le mouvement des Gilets jaunes apparaît à l’automne peu de temps avant que les lycéens ne manifestent contre le projet de réforme du baccalauréat et de l’orientation… Puis, fin 2019 : des milliers de Français s’opposent au projet de réforme des retraites, un mouvement toujours en cours même si affaibli.

Depuis 4 ans, avec un plus ou moins grand succès, les rues de France et de Rennes ont été émaillées de manifestations pour certaines avec, ce que la presse présente comme, des débordements (dégradation de mobilier urbain, violence, etc). Sans oublier évidemment les violences policières dont le bilan humain est bien plus lourd.

A travers le monde, on peut parler d’une multiplication des émeutes, manifestations publiques de ciotyens où il est fait usage de la violence. Par exemple en Bolivie, au Chili et au Liban à l’automne 2019, ou encore à Hong-Kong un peu plus tôt dans l’année.

Les sources de ces mouvements sociaux sont diverses : situation économique, politique. Ces émeutes sont en tout cas le lieu pour les manifestants où exprimer leur impouvoir de la vie quotidienne, et constituent à la fois une rupture dans le dialogue et, comme l’exprimait Norbert Elias, écrivain et sociologue, une libération finalement très contrôlée de ses propres pulsions.

Plutôt qu’aux black blocs, ces manifestants anticapitalistes, radicaux, reconnaissable à leur code-couleur vestimentaire, l’invité du jour préfère s’intéresser au cortège de tête qui se laisse gagner par la « passion émeutière ». Sa stratégie : parvenir à faire sortir la manifestation des clous et du cadre légal prévu et encadré par les forces de l’ordre. Les émeutes sont un lieu particulier en ce qu’elles représentent une épreuve charnelle de la politique : les figures du pouvoir sont directement palpables, incarnées dans ces forces de l’ordre. 

Alors, qu’est-ce-que la violence a d’attractif ? Quelles sont les cibles des émeutiers ? Quelle est la finalité de l’émeute : la victoire politique ou tout simplement le vertige de l’affrontement lui-même ?


Les Héroïnes #35 Les corps des femmes
13-03-2020
ECOUTEZ : | DOWNLOAD

 

Les corps des femmes c'est la quête de sérénité dans la rue, la danse, le regard des autres et surtout celui que l'on pose sur son propre corps. C'est la mainmise du patriarcat, la grossophobie, la sexualité, le blackfishing, le postpartum, la liberté réclamée depuis tant années : Mon corps, mes choix, nos corps, nos choix.

C'est ici, dans Les Héroïnes, 1 heure avec des meufs du mois de mars 2020, 

avec Marine Combe de Yeggmag, Pauline Diawara de déConstruire, Ayla Saura de La Nuit des Temps, Emma Baudoin, Darya Margolina et Morgane Soularue de Canal B.

 


Retour aux sources - L'emballement médiatique autour du coronavirus
06-03-2020
ECOUTEZ : | DOWNLOAD

La France a peur (©Roger Gicquel)


L'emballement médiatique autour du coronavirus est-il à l'origine de la psychose qui règne aujourd'hui dans notre pays ? Les précédents en matière de feuilletonnage et autres traitements de l'info en direct sans tri, vérification, recul, analyse ni mise en perspective ne semblent pas avoir servi de leçon.

On en parle dans Retour aux Sources, avec les journalistes Audrey Loussouarn, Géraldine Lassalle et Morgane Soularue de Canal B.

 

 

 

 

http://canalb.org/podcast/ateliers-radiophoniques/ateliers-radiophoniques_2020.03.07.mp3


comments powered by Disqus
CANAL B
Maison des Associations
6 cours des Alliés
35000 Rennes

Studio : 02 99 52 77 66 / Bureaux : 09 65 15 32 82