Canal B - Radio curieuse
Ecoutez Canal B
Evènement

Rejoignez la grille des programmes de Canal B !


Fermeture des studios jusqu'à nouvel ordre


Quels visages revêt le travail du sexe à Rennes ?


Ecoutez les émissions Trans/ Bars en Trans du 5 au 7 décembre!


Avoir 15 ans en Bretagne


Voix au chapitre

L'heure curieuse
L'heure curieuse

Chaque vendredi, un magazine en alternance :
Kikeriki : environnement et écologie (1er vendredi du mois)
Retour aux sources : décryptage des médias (2ème vendredi du mois)
- Chercheurs en ville : sciences humaines et questions urbaines en partenariat avec la Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne (3ème vendredi du mois)
Les héroïnes : féminisme et égalité des sexes (4ème vendredi du mois)

 


CHERCHEURS EN VILLE #51 A Le vertige de l'émeute
20-03-2020
ECOUTEZ : | DOWNLOAD

#51 Chercheurs en ville : Le vertige de l'émeute

 

Vendredi 20 mars, notre invité était Romain Huët, maître de conférences en sciences de la communication à l’Université Rennes 2, chercheur au PREFICS (Plurilinguismes, Représentations, Expressions Francophones, Information, Communication, Sociolinguistique), également chercheur associé à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme. Ses recherches portent sur le rapport entre souffrances et luttes sociales.

 

2016 : mouvement contre la loi Travail... puis la même année : naissance du mouvement citoyen Nuit debout... 2017 : arrivée du projet loi travail 2, lui aussi contesté… 2018 : le mouvement des Gilets jaunes apparaît à l’automne peu de temps avant que les lycéens ne manifestent contre le projet de réforme du baccalauréat et de l’orientation… Puis, fin 2019 : des milliers de Français s’opposent au projet de réforme des retraites, un mouvement toujours en cours même si affaibli.

Depuis 4 ans, avec un plus ou moins grand succès, les rues de France et de Rennes ont été émaillées de manifestations pour certaines avec, ce que la presse présente comme, des débordements (dégradation de mobilier urbain, violence, etc). Sans oublier évidemment les violences policières dont le bilan humain est bien plus lourd.

A travers le monde, on peut parler d’une multiplication des émeutes, manifestations publiques de ciotyens où il est fait usage de la violence. Par exemple en Bolivie, au Chili et au Liban à l’automne 2019, ou encore à Hong-Kong un peu plus tôt dans l’année.

Les sources de ces mouvements sociaux sont diverses : situation économique, politique. Ces émeutes sont en tout cas le lieu pour les manifestants où exprimer leur impouvoir de la vie quotidienne, et constituent à la fois une rupture dans le dialogue et, comme l’exprimait Norbert Elias, écrivain et sociologue, une libération finalement très contrôlée de ses propres pulsions.

Plutôt qu’aux black blocs, ces manifestants anticapitalistes, radicaux, reconnaissable à leur code-couleur vestimentaire, l’invité du jour préfère s’intéresser au cortège de tête qui se laisse gagner par la « passion émeutière ». Sa stratégie : parvenir à faire sortir la manifestation des clous et du cadre légal prévu et encadré par les forces de l’ordre. Les émeutes sont un lieu particulier en ce qu’elles représentent une épreuve charnelle de la politique : les figures du pouvoir sont directement palpables, incarnées dans ces forces de l’ordre. 

Alors, qu’est-ce-que la violence a d’attractif ? Quelles sont les cibles des émeutiers ? Quelle est la finalité de l’émeute : la victoire politique ou tout simplement le vertige de l’affrontement lui-même ?


comments powered by Disqus
CANAL B
Maison des Associations
6 cours des Alliés
35000 Rennes

Studio : 02 99 52 77 66 / Bureaux : 09 65 15 32 82